Activité

Dompter le métal, c'est possible: ce matériau sait se faire docile sous la main du serrurier-métallier, qui travaille sur tout type de construction métallique: en ferronnerie d'art, en menuiserie et charpente? A partir des plans, il effectue les mesures, relève les cotes, débite les barres de métal, trace, découpe, cintre, forge les pièces, les ajuste et les assemble. Puis, sur le chantier, il effectue la pose de ces éléments et en assure la maintenance et l'entretien.

Où et Comment?

Le serrurier-métallier travaille en atelier différents alliages. Il manie des outils mécaniques mais aussi électriques: la perceuse, la poinçonneuse et la tronçonneuse à disque ou encore la forge. de plus en plus, il façonne et ajuste les pièces à la machine à commande numérique. Sur le chantier, il a recours aux échelles et aux échafaudages pour monter des châssis, des balcons, des charpentes. Avec son client, il choisit les matériaux qu'il utilisera: acier, aluminium, acier inoxydable, cuivre, laiton, matériaux de synthèse.

Profil

Le serrurier-métallier doit savoir maîtriser les métaux et les procédés de façonnage. Précis au millimètre près, il sait lire et dessiner un plan, visualiser les pièces dans l'espace et en perspective. Créatif dans ses travaux de ferronnerie d'art, il connaît l'histoire de l'art. Les matériaux évoluant sans cesse, il sait s'adapter et évaluer les besoins et les goûts de ses clients. Il doit également respecter les règles de sécurité.

Carrières

La profession recherche des serruriers-métalliers qualifiés. Du fait de la diversité des ouvrages fabriqués à partir de métaux, les perspectives d'évolution ne manquent pas. Un diplôme des métiers d'art est un plus. Avec de l'expérience et des bases en gestion et comptabilité, il est possible de créer ou de reprendre une entreprise.