Activités

Le plâtrier lisse et polit les surfaces (murs et plafonds) laissées brutes par le maçon. Muni d'une taloche et d'une truelle,il applique le plâtre sur la maçonnerie ou projette l'enduit mécaniquement, créant des effets de matière et de crépi. Il pose aussi les isolants thermiques ou acoustiques (laine de verre, polystyrène), coule les chapes, monte les cloisons en briques plâtrières, en carreaux ou en plaques de plâtre. Pour les plafonds, il utilise différents matériaux (plaques, PVC tendu, dalles en laine minérale, etc.)

Où et comment?

Du sol au plafond, le plâtrier exprime son savoir-faire dans tous les types de travaux: rénovation, isolation, protection incendie, décoration, finitions intérieures. Seul ou en équipe, en intérieur comme en extérieur, il coordonne son activité avec celle du peintre ou de l'électricien. Soumis au rythme imposé par la prise du plâtre, matériau qui sèche rapidement, il travaille vite et bien, afin d'éviter tout gaspillage.

Profil

Sûr de son geste, le plâtrier s'adapte aux nouveaux matériaux et procédés. Sur le chantier, il doit respecter les règles de sécurité et être attentif à la propreté des lieux. Créatif dans la réalisation des travaux de décoration, il maîtrise les différents styles artistiques ou architecturaux et conseille le client. Il possède aussi les connaissances de base des métiers complémentaires au sien: électricité, étanchéité et isolation.

Carrières

Les entreprises du bâtiment recherchent des plâtriers qualifiés et polyvalents. Un jeune diplômé n'a donc aucun mal à trouver un emploi. Le plâtrier peut se spécialiser comme staffeur ou stucateur. Avec de l'expérience et des bases en gestion, il peut reprendre ou créer une entreprise.